confiture de lait

 

Nous ouvrons aujourd'hui notre vingt-deuxième case du calendrier de l'avent pour y découvrir la confiture de lait, le réveillon approche, le matin de Noël également, mais sommes nous prêt pour les cadeaux?? Dans des paniers gourmands maison, il ne manque que la confiture de lait, facile à faire et surtout délicieuse!! Personne ne peut y résister hihi!!

   

Préparation: 5 minutes

Cuisson: 4 H 00

 

Ingrédients pour 2 pots:

 

1 litre de lait demi-écrémé

350 g de sucre

1 gousse de vanille

 

Fendre la vanille en deux, puis la mettre ainsi que le lait et le sucre dans une casserole.

 

Porter à ébullition puis au premier bouillon, baisser le feu. Faire cuire à feu doux durant 4 heure.

 

Remuer toutes les 5 à 10 minutes, la confiture de lait va prendre une couleur caramel, votre confiture peut cuire plus rapidement en 2 heures. La mienne à mis plus longtemps puisque je l'ai cuit à feu très très doux.

 

Remuer vivement lorsque la confiture, devient épaisse et coloré.

 

La confiture de lait est prête lorsqu'elle à réduit d'une bonne moitée, que sa couleur est caramel foncé et qu'elle accroche sur la spatule en bois comme une béchamel.

 

Verser dans des pots, refermer les et retourner les jusqu'à refroidissement. Mettre un jolie tissu et une étiquette, il n'y a plus cas offrir.

 

Déguster sur une biscotte, tartine ou encore à la cuillère.

 

Bon appétit!!

 

confiture de lait cuillere

 

Petite Histoire à suivre tous les jours de l'avent =>

 

Le chemin est long, mais les filles arrivent à bon port. En entrant dans la maison, Roseline est émerveiller comme une enfant, voyant les décorations dans chaque recoins et toutes les couleurs. Mais elle revient à elle, quand Léa lui explique comment l'histoire des villages, en disant: "Vous voyez ce plan avec ce trait rouge? C'est la séparation de nos villages, le froid entre nous on commencé il y a 50 ans, à Noël. Mon grand-père me racontait, que cette année la, le Père Noël été passé que dans une partie du village, celle que nous connaissons sous le nom de "Pain d'épice", car il y avait eu une tempête de neige qui à fait chavirer sont traineau. Les habitants n'ont pas partager leurs cadeaux devenant égoiste, le maire à trancher en prenant le plan, pour lui tout était clair. Si le Père Noël n'était pas passer de ce côté de la carte, c'est que les gens était des bons à rien et qu'ils ne méritaient rien! Il a tracer cette zone rouge, à interdit le passage sous peine d'amendes, ainsi la guerre à commencer entre nos villages. Le village "Pain d'épices" pour les riche et le votre pour les pauvres. Comme les emplois se trouvait içi, le village "Sans épices de Noël" ne pouvait que devenir pauvre et sans avenir..."...

Retour à l'accueil